-A +A

Combrit Sainte-Marine

Le Port de Sainte-Marine ©E.Cleret Le Port de Sainte-Marine ©E.Cleret

Combrit Sainte-Marine est un petit joyau patrimonial entouré de bois et de mer. Le chic et le charme bigoudens !

Faire escale à Combrit Sainte-Marine, c’est voyager dans le charme du passé. Ce port d'intérêt patrimonial a tout d’un quartier historique dans lequel il fait bon flâner, boire un verre et déguster une crêpe ou un plat sur les nombreuses terrasses.

Répartis entre bourg, campagne et bord de mer : chapelles, lavoirs, phare et monuments donnent les clés de son histoire... Sainte-Marine ouvre les portes de son Abri du Marin, visite incontournable de cette magnifique maison rose sur le port. À la pointe, le Fort Napoléonien accueille des expositions tout l'été.

La vue imprenable sur la ville de Bénodet vous donnera envie de traverser l’Odet à pied, à vélo ou en bateau. La traversée du Pont de Cornouaille est un moment magique : voir l'Odet, ses innombrables voiliers à quai, son embouchure immense sur une mer infinie, et par beau temps, au large, deviner Les Glénan.

À Combrit, se niche une zone humide à protéger. Ce polder abrite de nombreuses espèces du bocage. Le chemin bordant l'Odet est boisé et ombragé. La nature est toute autour de vous et la balade se transforme en sortie ornithologique, botanique ou simplement en cueillette de champignons. Les roses des rhododendrons tranchent avec le vert des arbres et tout se reflète dans l'eau.

 

Que découvrir à Combrit Sainte-Marine ?

  • Abri du marin : Cette petite maison rose, construite en 1910, à l'architecture unique est le témoin privilégié de l'œuvre de Jacques de Thézac, qui a consacré sa vie aux pêcheurs. Homme passionné et dévoué il fait construire les abris du marin pour garder les marins sur le bon chemin. Il est inscrit depuis 2007 à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques et présente aujourd'hui un fonds permanent de photographies et d'objets ainsi qu'une exposition temporaire annuelle.
  • Le Fort Napoléonien : Construit en 1862 sous Napoléon III, il a servi à la défense des côtes . Aujourd'hui c'est un lieu d'expositions où différents artistes contemporains se succèdent. La balade jusqu’à la pointe mène à la batterie côtière.
  • Le corps de garde : Au XVIIème siècle, par la volonté de Louis XIV de rendre les côtes infranchissables pour les ennemis du Royaume, Vauban entame la construction de places fortes pour défendre le territoire. Mais suite à des débarquements anglais la décision est prise de renforcer ce maillage défensif par la création de batteries côtières et de postes de garde sur tout le littoral. Le corps de garde de Sainte-Marine est édifiée au XVIIIe siècle. L’élément principal de cette défense est la batterie de trois canons disposés face à la mer, à l’abri derrière un talus de terre et de bois.
  • Chapelle de Sainte-Marine : La chapelle Sainte-Marine a été bâtie au XVIe siècle, c’est la première construction du port de Sainte-Marine, avec celle de la maison du maître de barque qui date de la même époque. Elle était dédiée au XVIe siècle à saint Moran, puis, par altération, à sainte Maraine, et enfin à sainte-Marine. Un joli parc, sa fontaine et lavoir ont été restaurés il y a peu. C'est le Parc An Treizour (Jardin du Passeur). Le pardon de Sainte-Marine est célébré chaque deuxième dimanche de juillet : les fidèles se rendent alors en procession jusqu’à la cale afin de procéder à la bénédiction de la mer
  • Chapelle de la Clarté : Construite au 16ème siècle, cette chapelle a d'abord été dédiée à Saint-Vennec. Incendiée début du 20ème siècle, elle a été en partie reconstruite. La chapelle de la Clarté possède une riche statuaire en bois polychrome dont la réalisation s’échelonne du XVIe au XVIIIe siècles. Les vitraux contemporains ont été réalisés d’après les dessins de Pauline de la Jarrige. Le pardon a lieu le 2ème dimanche de septembre.  La messe est suivie de la procession à la fontaine proche où les nombreux fidèles trempent un petit mouchoir avant de s’humecter les yeux avec l’eau, la fontaine ayant des vertus de guérison pour les yeux.
  • Eglise Saint-Tugdual : L’église Saint-Tudgual a été construite entre les XVIe et XVIIe siècles Accolé à la nef se trouve l’ossuaire qui date du début du XVIIe siècle. A l’intérieur de l’église se trouvent de remarquables poutres sablières. L'église a été le point de départ de la Révolte des Bonnets Rouges en Pays Bigouden. En 1675, son clocher a été arasé sur ordre du roi Louis XIV en guise de représailles. En 1774, le Roi accorde la reconstruction du clocher. Pourvu d’un dôme et d’un lanternon, le nouveau clocher est probablement plus modeste que la flèche gothique d’origine.
  • Le phare de la pointe de Sainte Marine : En 1885, César Maubrat, un entrepreneur de Pont-l’Abbé, fait édifier le phare de Sainte-Marine sur une tour carrée en pignon du corps de logis de 13,20 mètres de hauteur. En 1943, le phare fut électrifié. Le 10 août 1944, il est endommagé par les troupes allemandes. Il est propriété des Phares et Balises.
  • Port classé d'intérêt patrimonial

Mer et nature

Si la ville de Combrit-Sainte-Marine est bien ancrée sur la terre, elle est définitivement tournée vers la mer.

  • Polder de Combrit : L’aménagement du polder date de 1852. La construction des digues et le colmatage du cordon dunaire a permis de soustraire 350 hectares à la mer. Cette zone est destinée aux pâturages locaux. Le polder est l’univers des espèces du bocage : ormes, saules, charmes, néfliers, arbousiers, bruyères cendrées, liserons des haies, spartimes maritimes, diverses orchidées (orchis laxiflore, orchis morio, épipactis palusris)...
  • Parc botanique de Cornouaille : Ce parc à l'anglaise présente sur ses 45.000 m2 de végétation, une flore exceptionnelle qui vous fera voyager du Chili au Japon, du Canada à la Sibérie ou encore du Costa Rica à la Chine. Au printemps, rhododendrons et azalées couvrent les allées du parc. La collection,  exceptionnelle et rare, attire de nombreux passionnés de jardins. À la fin de votre visite, faites une halte au Musée des Minéraux puis entrez dans les serres (accès libre) où vous pourrez acheter ces espèces et collections qui fleuriront votre jardin.
  • Remonter l'Odet en Kayak depuis le parc Kerobistin, avec le Centre Nautique
  • Louer un bateau sans permis sur le port de Sainte-Marine
  • Prendre le bateau pour aller visiter Bénodet
  • Remonter l'Odet jusqu'à Quimper et voir les nombreux manoirs bretons

Fontaines, lavoirs, églises, chapelles, la commune de Combrit Sainte-Marine recèle de trésors patrimoniaux. Venez les découvrir ou les redécouvrir !

Infos pratiques :
  • Les commerces : boulangerie-patisserie, boucherie-charcuterie, épicerie, supermarché, bar/tabac/presse, salon de coiffure, banque, lavomatique
  • Centre Nautique, location de bateau
  • Autocar : ligne 56D (uniquement l'été) du réseau Penn ar Bed
  • Créateurs 
  • Jour de marché : mercredi matin
  • Faire escale au port
  • En Camping-Car : aire de service Place du 19 mars 1962, Combrit - aire de stationnement Place Grafenhausen, Sainte-Marine
  • Informations touristiques : Office de Tourisme
  • Webcam de Sainte-Marine

Les hébergements à Combrit Sainte-Marine

Un petit creux ?